Je crois que l'Île aux Machines de Nantes va devenir un rendez-vous annuel  tant on aime ce lieu. A chaque visite une nouvelle découverte, cette fois c'était Les Anneau de Buren.

colonnes Buren

Quand on dit Buren on pense aux Colonnes du même nom, ces colonnes de marbre en noir et blanc dans la cour d'honneur du Palais-Royal à Paris. Eh bien, on retrouve ces rayures sur 18 anneaux de  4 mètres de diamètre tout le long des quais du boulevard des Antilles à Nantes, devant le Hangar à bananes...

Ils symbolisent les chaînes entravant les esclaves (histoire négrière de Nantes) mais aussi les anneaux de mariage du ciel, de la terre et de la mer. Dommage on ne les a pas vus la nuit, ils s'illuminent et prennent de la couleur... 

Pour ces anneaux, Daniel Buren était accompagné de Patrick Bouchain, architecte scénographe à qui les nantais doivent également la réabilitation des anciennes usines LU, vous savez ces petits gâteaux secs rectangulaires... C'est maintenant un lieu de spectacles, d'expo...